Bienvenue sur le Forum du Team Subaru Pernois

.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Une année passer avec nous
Derniers sujets
» 8 eme Balade team Subaru Pernois
Sam 2 Aoû 2014 - 6:33 par Invité

» bravo
Ven 27 Sep 2013 - 9:56 par mathildef1

» bonjour
Lun 19 Aoû 2013 - 7:31 par zoliv

» l'impreza 22b
Jeu 2 Mai 2013 - 21:30 par palmer kevin

» Subaru les legendes de la marque
Jeu 2 Mai 2013 - 21:23 par palmer kevin

» le nouveaux concept de subaru VIZIV
Jeu 14 Mar 2013 - 10:52 par zoliv

» bagnols sabran 2012
Jeu 23 Fév 2012 - 6:24 par zoliv

» RALLY TERRE 2012
Ven 30 Déc 2011 - 17:55 par zoliv

» Rallye de Sarrian
Lun 31 Oct 2011 - 17:57 par soeurtherese.sub


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le debut de subaru en championnat du monde des rallye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

zoliv

avatar
Admin
1990 : débuts en Championnat du monde des Rallyes

C'est en 1990 que Subaru entre dans le Championnat du Monde des Rallyes avec la Legacy lors de la quatrième épreuve de la saison : le Safari Rally, des problèmes d'homologation ayant retardé l'entrée de la marque nippone dès début de la saison.
Ainsi, en plus des Subaru Legacy officielles, on pouvait compter l'équipe Subaru Rally Team du Japon apportant le nombre de voitures de la marque Japonaise à six : cinq en Groupe A et une en Groupe N.
Les débuts des voitures japonaises sont en demi-teinte avec l'abandon de trois voitures dès la première étape, légèrement compensé par le meilleur temps dans la première spéciale de la Legacy de Markku Alén. Une quatrième voiture sera contrainte à l'abandon lors de la troisième étape. En groupe N par contre, la Legacy remportera la catégorie et sera la seule voiture de ce groupe à terminer le rallye.
Lors des épreuves suivantes, la Legacy n'arrivera malheureusement pas à concrétiser les espoirs placés en elle, mais elle laissera entrevoir son potentiel en surclassant par moment les Lancia Delta et les Toyota Celica, pourtant considérées comme les meilleures voitures du moment.

1991 : une année difficile

Lors du Rallye de Suède, première épreuve du Championnat du Monde des Rallyes 1991, la Legacy de Markku Alén va frapper fort en s'adjugeant la troisième marche du podium. Un début de saison en fanfare qui sera bien vite enterré par le reste de la saison très décevant : jamais les voitures japonaises ne seront en mesure de rivaliser avec les meilleurs, et pire : la fiabilité fera souvent défaut. Une des causes de ces mauvaises performances est imputée au moteur : bien trop peu puissant ce qui va obliger Subaru a revoir sa copie et de changer le système d'injection qui sera introduit lors de la dernière épreuve de la saison : le RAC en Angleterre. Markku Alén sera à l'occasion épaulé par 2 autres Legacy pilotée par Ari Vatanen et le jeune espoir Colin McRae tout récent champion de Grande Bretagne.
Vatanen sera le seul à l'arrivée, avec une prometteuse cinquième place, les deux autres voitures étant contraintes à l'abandon.

1992 : Subaru et McRae s'affirment

Convaincue des performances d'Ari Vatanen et du jeune Colin McRae, Subaru décide de les engager, toujours aux côtés de Markku Alén lors de la saison 1992, saison où la marque Japonaise décide de ne s'engager que sur 7 des 14 épreuves, essentiellement les épreuves sur terre. Le but de cette manoeuvre est simple : concentrer tous les efforts sur une seule surface afin d'améliorer la voiture, et avoir plus de réactivité entre deux épreuves. Ce travail portera ses fruits puisque l'étonnant Colin McRae s'emparera de la deuxième place du Rallye de Suède, et rivalisera durant la plupart des rallyes avec les meilleurs pilotes du moment confirmant ainsi tous les espoirs ayant été mis en lui.
Autre coup d'éclat lors de la dernière épreuve du Championnat au RAC où Ari Vatanen signera une belle deuxième place.
Même sans victoire, la Legacy prouva cette année là être une des toutes meilleures voitures du moment mais hélas en fin de developpement...

1993 : première victoire et arrivée de l'Impreza

Ari Vatanen et Colin McRae restèrent fidèles à Subaru pour cette saison 1993 du Championnat du Monde des Rallyes. En début de saison, la Legacy arborait de nouvelles couleurs : celles du cigarettier BAT (British American Tobacco). Fort de la stabilité de son staff technique et de ses pilotes, la Subaru Legacy fit un très bon début de saison : Colin McRae, longtemps en bagarre pour la victoire lors du Rallye de Suède terminera finalement troisième. Lors du Rallye de l'Acropole, les deux bolides bleus restèrent aux deux premières places avant de devoir abandonner.
Mais c'est en Nouvelle-Zélande, huitième épreuve du championnat que les efforts de l'équipe japonaise furent récompensés avec la première victoire - après quatre ans - de la Legacy avec à son bord Colin McRae qui prit le commandement lors de la troisième étape. Si cette victoire fut la première, elle fut aussi la dernière pour la Legacy qui voyait sa retraite se profiler avec l'arrivée de la dernière création de Subaru : l'Impreza conçue spécifiquement pour le Rallye avec l'ambition de conquérir les titres pilotes et constructeurs. L'Impreza fit ses débuts lors du Rallye des 1000 lacs. Plus légère et plus puissante que la Legacy, elle impressiona les observateurs par sa vélocité. Ari Vatanen décrochera la deuxième place du Rallye de Finlande et Colin McRae se battra longtemps en tête du RAC avant d'abandonner.

1994 : second constructeur

Pour la première saison complète de l'Impreza, le double champion du monde Carlos Sainz vient épauler Colin McRae chez Subaru. L'ambition de l'équipe nippone est claire puisqu'elle vise rien de moins que le titre constructeur. Lors du premier rallye, le Monte-Carlo, très bonne impression de Carlos Sainz qui terminera troisième. Au Tour de Corse Sainz luttera longtemps pour la victoire avant d'échouer second à quelques secondes seulement. Il faudra attendre le Rallye de l'Acropole et un Carlos Sainz imprenable pour voir la première victoire d'une Impreza en championnat du monde. Ce sera ensuite au tour de Colin McRae de s'imposer au Rallye de Nouvelle-Zélande et au RAC.
Subaru terminera finalement second du championnat constructeur tandis que Carlos Sainz échouera à la deuxième place du championnat des pilotes derrière Didier Auriol (Toyota Celica).

1995 : Carton plein

On ne change pas une équipe qui gagne : ainsi Colin McRae et Carlos Sainz sont reconduits. Par contre changement de règlementation en 1995 avec la réduction du diamètre de la bride moteur ce qui a pour conséquence de réduire les performances du moteur. Subaru va très bien s'accomoder de ce nouveau règlement puisque Carlos Sainz va d'emblée s'imposer lors du Monte-Carlo, épreuve d'ouverture de la saison. Coup dur en revanche lors du rallye suivant, en Suède puisque les trois Impreza engagées seront victime d'une casse moteur. Problème qui sera très vite règlé par les techniciens de chez Subaru puisque Sainz va s'imposer au Portugal et remporter son deuxième rallye de la saison. Le reste de la saison ne sera qu'un récital de la part des voitures bleues : victoire de Colin McRae en Nouvelle-Zélande, puis de Carlos Sainz chez lui en Espagne marquant le premier triplé Subaru avec Colin McRae deuxième et Piero Liatti troisième.
Un autre doublé aura lieu lors du dernier rallye de la saison, au RAC puisque Colin McRae va s'imposer devant Carlos Sainz et Richard Burns.
Colin McRae sera sacré Champion du Monde (il devient ainsi le premier Britanique a être sacré dans la discipline) et Subaru remporte le titre constructeur.

1996 - 1999 : les années Mäkinen

Equipe championne en titre, Subaru engage pour la saison 1996 Didier Auriol et garde les services de Colin McRae tandis que Carlos Sainz signe chez Ford. Mais c'est la débandade pour l'équipe japonaise qui ne parviendra à gagner qu'en fin de saison grâce à Colin McRae. Le titre constructeur sera conservé in extremis mais c'est le finlandais Tommi Mäkinen qui remportera le premier de ses quatre titres pilote consécutifs.

L'année 1997 signe l'arrivée de la nouvelle Impreza, pilotée par Piero Liatti, Kenneth Eriksson et Colin McRae qui remporteront d'ailleurs les trois premiers rallyes de la saison. D'importants soucis moteurs empecheront Colin McRae et l'Impreza de dominer la saison, mais jusqu'au dernier rallye, le titre sera en jeu. Au final, McRae echoue derrière Mäkinen mais Subaru conserve son titre constructeur pour la troisième année consécutive.

En 1998, Colin McRae est toujours de la partie tandis que Piero Liatti l'épaule. Mais ce sera une année sans pour l'équipe à l'étoile qui collectionnera les déconvenues et le manque de performances. Les deux titres échapperont à Subaru et tomberont dans l'escarcelle de Mitsubishi et de Tommi Mäkinen.

Changements en profondeur chez Subaru pour l'année 1999 avec le départ de Colin McRae pour Ford et l'arrivée de Richard Burns, du quadruple champion du monde Juha Kankkunen et de Bruno Thiry spécialiste de l'asphalte.
Un début de saison assez moyen condamnera l'équipe nippone malgré une fin de championnat parfaite. Le titre constructeur ira à Toyota tandis que Tommi Mäkinen coiffera son quatrième et dernier titre pilote.

2000 à 2004 : Burns et Solberg champions

Si l'année 2000 sera marquée par l'empreinte de Marcus Grönholm et de Peugeot, la saison 2001 sera l'année de la consécration pour Richard Burns pourtant en lutte avec Grönholm et Mäkinen jusqu'au dernier rallye de la saison.
2002 sera une réplique de 2000 et sera dominée par Peugeot et Marcus Grönholm.
L'année 2003 sera un duel à trois au niveau des constructeurs : Subaru, Ford et Citroën se partageront quasiment toutes les victoires, Peugeot étant dans une phase descendante (développement de la nouvelle voiture sortant en 2004).
Subaru engrangera in extremis le titre des pilotes avec Petter Solberg face au français Sébastien Loeb, mais Citroën enlèvera le titre constructeur.
2004 sera l'année Citroën, le seul capable de lutter étant Petter Solberg et sa Subaru. Mais très vite Sébastien Loeb sera quasiment assuré de son titre et Citroën remportera son deuxième titre constructeur consécutif. Petter Solberg se fixe pour 2005 un objectif très haut. Il veut gagner le titre et surtout 10 rallyes !!! Le champion 2005 remportera bien 10 rallyes mais ce sera... Loeb. Petter parviendra néanmoins à gagner 3 rallyes mais devra se contenter du titre honorifique de vice-champion du monde. Subaru ne finissant qu'à la 4ème place du championnat constructeur.

sub2médé

avatar
Carrément à fond de 6 !
Carrément à fond de 6 !
bon post oliv !!!! Wink

zoliv

avatar
Admin
merci ca fait bizarre de savoir que la 1 er sub etait une legacy j ai mit une video de ca c sympas a voir

Invité


Invité
sub2médé a écrit:bon post oliv !!!! Wink

+1

Invité


Invité
Arffff le bon vieux temps ...

zoliv

avatar
Admin
bon d un coter ca va y a pas de manivelle pour demarer

pepocitron

avatar
moderateur
j en ai une legacy pour le rallye du portugal 1991

zoliv

avatar
Admin
cool

jé$$

avatar
Apprenti TSP
Apprenti TSP
on serait pas encore arivée si c'été encore avec des manivelle ^^ Very Happy

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum